Un éclairage sur le coaching et la créativité

Coaching

Société Française de Coaching (SF-Coach) « Le coaching est l'accompagnement de personnes ou d'équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs savoir-faire dans le cadre d'objectifs professionnels. » Syntec Conseil en Evolution professionnelle « Le coaching est l’accompagnement d’un manager, ou d’une équipe, favorisant l’optimisation de leurs atouts humains et professionnels pour un meilleur exercice de leurs responsabilités au sein de leur entreprise. » International Coach Federation (France) « Le coaching est un partenariat continu qui permet aux clients de produire des résultats satisfaisants dans leurs vies personnelles et professionnelles. A travers le processus de coaching, les clients approfondissent leurs connaissances, améliorent leurs performances et valorisent leur qualité de vie. »
Je vous accompagne dans une démarche de changement à un moment clé de votre vie. Cet accompagnement vous amène durablement à plus de performance et de succès, d’autonomie et de réalisation de soi. Mon accompagnement de coach est dédié à révéler votre potentiel, à vous mettre en action afin de concrétiser vos objectifs et/ou de résoudre vos problèmes. Mon approche résolument optimiste et concrète, mon énergie positive et ma bienveillance humaniste vous sont totalement dédiées.
Mon accompagnement est une aide 100 % dédiée à votre épanouissement personnel et professionnel. Ma spécificité, c’est d’allier des techniques éprouvées d’accompagnement de PNL, d’Analyse Transactionnelle à une approche, une couleur résolument ancrée dans la psychologie positive. Travailler avec moi vous permettra d’agir en confiance, de modifier vos comportements, vos perceptions afin de dépasser efficacement et rapidement toutes les situations bloquantes. Je suis entièrement dédié à votre succès. Enfin, 20 ans de management en tant que dirigeant et responsable de services m’ont permis de forger des connaissances solides dans le domaine des relations interpersonnelles en entreprise. Si vous désirez échanger avec moi, n'hésitez pas à me solliciter par téléphone 06 77 01 58 96. Je serai ravi de vous rencontrer sur Paris et en régions parisienne.
Nous nous réunissons lors de séances en face-à-face ou à distance par téléphone, Facetime, Skype… Ces séances peuvent être assorties d’échanges écrits par sms ou par courriel. Il faut compter 8 à 12 séances espacées de une à deux semaines pour un coaching. La durée totale varie de trois à cinq mois selon les personnes. Le coaching peut être renouvelé si nécessaire.
Le secret professionnel est essentiel pour un coaching établi sur la confiance. Toutes les séances, toutes les matières communiquées restent entre le coach et son coaché. Je suis scrupuleusement le cadre déontologique défini par l' association de coaching de l'EMCC dont je suis membre (https://www.emccfrance.org/deontologie-coach-mentors/)
● L'EMCC (European Mentoring & Coaching Council), crée en 2005 ● SF Coach (Société Française de Coaching), créée en 1996 ● ICF (International Coach Federation) a été créée en 1995 aux USA et est présente en France depuis 2002.
En psychologie, l'analyse transactionnelle, appelée aussi AT, est une théorie de la personnalité, des rapports sociaux et de la communication. Créée dans les années 1950 par le médecin psychiatre et psychanalyste Éric Berne, elle postule des « états du Moi » (Parent, Adulte, Enfant), et étudie les phénomènes intrapsychiques à travers les échanges relationnels de deux personnes ou plus, appelés « transactions ». cf : https://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_transactionnelle
Traduit de façon littérale, le terme anglais « Burn-out » signifie « se consumer ». Le burn-out désigne un état psychique et physique se produisant lorsqu’un flot considérable d’émotions négatives vous submerge. Le contrôle des émotions est extrêmement difficile, on rit pour rien, on se met en colère pour rien… Parfois, on fait preuve d’une perte d’empathie inquiétante. L’énergie est à zéro ; on est incapable de réactions, même pour les tâches ou les réflexions les plus simples. Le Burn-out s’accompagne d’une démotivation, de sous-performances et d’une concentration délétère. Les symptômes physiques les plus typiques sont les maux de tête, une fatigue intense, une sensation d’oppression dans la cage thoracique, un état de stress intense s’accompagnant d’une baisse des défenses immunitaires (rhume qui s’éternise, état grippal qui s’installe…).
Le Flow est un état de concentration intense dans une activité particulièrement plaisante où la résultante est une efficacité optimale. Le feed-back de l’expérience est immédiat autour d’un challenge à la hauteur de ses capacités. Les soucis du quotidien sont éclipsés par l’intense attention portée sur la tâche en cours. Le « Flow » procure un sentiment de sécurité et de contrôle sur sa vie, le sentiment que rien ne peut nous atteindre. Travailler dans le « Flow », c’est être relié de façon concrète à sa mission transcendantale, au but de son existence. Enfin, le dernier signe, c’est que le temps qui passe n’a plus de prise sur vous : les heures sont minutes ! A propos du Flow, je vous invite à découvrir l’intervention de Mihaly Csikszentmihaly au TED « Flow, le secret du bonheur » (17 mn)
Le job crafting est un processus d’analyse de la qualité intrinsèque de son métier, de son poste et du plaisir que l’on a à travailler. Le processus permet de mettre en relation les forces, les capacités, et les émotions avec les missions et les expertises appliquées. Le job crafting a pour objectif d’obtenir de meilleurs résultats, un meilleur engagement dans son poste, de travailler avec plaisir en se préoccupant de la motivation intrinsèque. Le Job crafting permet aussi de mettre en évidence les besoins de développement de compétences et la capacité de chacun à gérer le contexte professionnel.
La PNL ou programmation neuro-linguistique est une méthodologie qui permet d’agir sur les comportements au moyen du langage. La PNL a été conçue et mise au point par Richard Bandler et John Grinder dans les années 1970 aux USA. La PNL est un modèle psychothérapeutique fait d’observations, de formalisations de pratiques relationnelles de communication et de faits cliniques de grands thérapeutes de la deuxième moitié du XXème siècle. La PNL modélise les stratégies de réussite d’experts et permet de les appliquer à d’autres disciplines impliquant la relation et la communication (coaching, communication, relation commerciale…)
La psychologie positive est une discipline psychologique fondée en 1998 par l’APA sous l’impulsion de son président, le professeur Seligman, mais sa source remonte bien avant 1998. La psychologie positive s’intéresse essentiellement à ce qui rend les personnes heureuses et optimistes, ici et maintenant. Elle s’intéresse au sens de l’existence et au bonheur durable et à la manière de les vivre pleinement. La psychologie positive s’appuie sur des études expérimentales de psychologie. Ses concepts relèvent d’autres disciplines comme la créativité, les neurosciences, les sciences humaines... Quelques thèmes abordés en psychologie positive : ● Les motivations intrinsèques et l’expérience optimale (le flow) ● L’auto-détermination ● Les forces naturelles ● Les émotions positives ● La résilience, l’optimisme, la satisfaction, la notion de bonheur ● La pleine conscience ● La neuroscience du bien-être ● etc.

Créativité

La créativité est un processus illogique pour faire émerger des idées nouvelles dont le moteur principal est l’imaginaire et le carburant les émotions. La créativité est l’expression de l’imaginaire qui est étroitement lié à l’expression émotionnelle. Au quotidien, l’émotion est souvent conduite et canalisée par les conventions sociales. Ouvrir les vannes de son imaginaire provoque de nombreuses émotions le plus souvent positives. Se laisser envahir par ses émotions, comme un enfant, favorise la production de son imaginaire créatif. Comme le note David Servan Schreiber, à l’intérieur du cerveau se trouve un cerveau « émotionnel », « un véritable cerveau dans le cerveau » sur lequel « le langage et la connaissance rationnelle n’ont pas d’effets ». De ce fait, « si nous voulons rechercher un potentiel d’associations imaginaires plus large que celui qui est stocké dans le néocortex, nous devons aller explorer le cerveau limbique, c’est-à-dire organiser des liaisons entre le néocortex et le cerveau limbique ».

Vous avez une autre question ?

Utilisez ce formulaire pour poser votre question.